L'atelier tendances : portrait Catherine Combes

Catherine Combes : Céramique et ameublement

Catherine Combes DesignerPlasticienne, passée par l’Ecole de Sèvres, Catherine Combes a suivi un itinéraire surprenant, séjournant 5 années dans l’atelier du maitre potier japonais KASCHO MORIOKA.
De cette expérience sortira un goût prononcé pour l’art de la forme. La céramique n’empêche pas le travail sur d’autres supports comme le textile d’ameublement.

Nous l'avons rencontrée...

1) Quelle est votre démarche créative ?

De formation plasticienne, la céramique est arrivée plus tard. J’ai toujours conservé un regard personnel sur chaque action artistique. Du coup, quitte à contredire les usages, j’aime pouvoir pousser mon idée le plus loin possible. Je souhaitais dans cette nouvelle série travailler sur la finesse du bord de tasse ainsi que son évasement. Où s’arrête le bol où commence la coupelle...Coussins de canapé

2) Qu’aimez-vous le plus dans cette discipline ?

Comme à mes débuts, je reste émue quand la forme sort du tour. Mon séjour au Japon m’a enseigné de ne pas retoucher cette première ébauche. Nous sommes ici dans une «philosophie gestuelle» qui me plait.

3) Quelle relation avez vous avec la Déco ?

J’oriente mes fabrications vers des objets qui vont avoir une forte charge décorative qui vont pouvoir «accessoiriser» les moments de vie.
J’aime boire le thé qui est un moment de fort partage avec ses amis, ses proches. Mes céramiques participent de l’embellissement de ce moment.

4) Vous n’avez pas que la céramique pour vous exprimer ?

Ce sont plutôt des parenthèses...C’est vrai que j’ai une passion pour le textile d’ameublement. J’ai réalisé une série de coussins pour fauteuils sur le thème du thé avec le jeu de mot «t’es» qui me permets de placerune note un peu impertinente..ce qui manque parfois dans la décoration.

5) Quels sont vos projets ?

Je prépare une exposition avec un collectif de créateurs céramistes dans une galerie de Bourges non loin de la Borne, haut lieu de la poterie. C’est là du reste que l’on trouve une des meilleures terres.
Il s’agit d’un ensemble de formes émaillées vertes qui ressemblent à de grandes lianes et qui trouveront leurs places dans les jardins, posées sur une pelouse par exemple. L’idée de faire sortir la céramique de sa simple fonction utilitaire me plait et aussi de la disposer à l’extérieur de l’habitation sous l’emprise des éléments...

Céramique par Catherine CombesCéramique pour Décoration par Catherine CombesCéramique pour décoration par Catherine Combes

<< Retour à l'Espace Tendances