Décoration murale et tableaux d'Etienne Morel

Amoureux des ambiances surprenantes, Etienne Morel photographie la nature depuis de nombreuses années. Il a commencé la photographie à l'âge de 14 ans et a fait évoluer son style tout au long de sa vie. La lumière, les oiseaux, les paysages créent ses principales inspirations. Découvrez ses œuvres à travers cette collection de tableaux décoratifs.

Qui est Etienne Morel ?

Portrait d'Etienne MorelQuelques mots du photographe

"J'ai découvert la photo à l'âge de 14 ans alors que j'étais collégien interne à Orléans. Au cours de soirées, un surveillant nous faisait découvrir la magie de créer des images, de la prise de vue et ce jusqu’à la chambre noire. Cette activité extra-scolaire est devenue une passion, au grand désespoir de mes parents qui me voyaient plus souvent ouvrir mon sac photo que mon cartable.

Mon premier appareil, un Voigtländer Vitoret 24x36, n’était doté d’aucun automatisme, ni télémètre, ni cellule. C'était l'époque du tout "pifométrique" qui m'a obligé, pour obtenir un résultat correct, à "sentir" la lumière avant de déclencher. C’est sûrement pour cette raison qu’aujourd’hui elle m'attire et que j'aime la magnifier. Qu’elle soit douce, chaude, tamisée ou flamboyante elle me fascinera toujours. Elle reste à la base de toutes images réussies.

À mes 16 ans, on m'a offert un superbe Canon FTB et son 50mm f:1.8 qui m'a permis de découvrir une photographie plus précise et technique. Dans le sous-sol de la maison familiale, j'ai travaillé le développement en chambre noire, avec agrandisseur et produits chimiques. J'aimais particulièrement utiliser comme pellicule la Kodak Tri-X Pan développée sous Acufine parfois poussée à 1600 iso.

Mais une autre passion commençait à me titiller. La musique est alors devenue mon nouveau moyen d'expression. Plus âgé, ne pouvant plus assumer les répétitions et les concerts, je me suis alors dirigé vers d'autres hobbys tels que l'informatique, la menuiserie, la vidéo et le sport. La photo était reléguée dans le cadre familial.

En 2009, à la suite d'une opération chirurgicale nécessitant un arrêt de travail de quelques mois, j'ai décidé de me remettre à la photo. Le bras droit en écharpe, j'ai tout d'abord pratiqué la retouche informatique. Puis je me suis penché sur la lecture complète du manuel de mon nouveau bridge, brochure regroupant des fonctions et termes nouveaux et totalement abscons pour moi. Ensuite, directement sur le terrain lorsque ma condition physique me l'a permis.

Avec le recul je me suis rendu compte que la technologie récente et très performante des APN ne changeait pas vraiment les règles de base de la photographie. Les notions de cadrage, de profondeur de champ, de lumière, restaient et resteront toujours d'actualité."

Notre rencontre avec l'artiste

Nous avons rencontré Etienne Morel au festival Phot'Aubrac et avons ajouté sa collection d'image en 2021. Une citation qui représente son état d'esprit en tant que photographe est celle-ci : « Ce n’est pas le paysage qui est petit, c'est la fenêtre par laquelle on le regarde » (Proverbe Tibétain).